Visiter les Galapagos en voilier

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-18/Capture%20%284%29.jpg

Visiter les Galapagos en voilier

Retour au sommaire de nos Conseils de navigation autour du monde

 

Les Îles Galapagos font partie intégrante du patrimoine mondial de l'humanité

Les Galapagos sont devenues un sanctuaire pour les mammifères marins et la deuxième plus grande réserve maritime. Elles forment un archipel mythique depuis le passage de Charles Darwin et l'inspirèrent pour ses théories sur l'évolution des espèces. Y sont protégés toute une multitude unique au monde d'animaux. Les paysages, la faune et la flore captivent l'intérêt des plus exigeants.

Iles Gualapagos

Impossible de visiter les Galapagos sans passer par les agences

Sur place les agences de voyages organisent des excursions, il y en a de toutes sortes et pour tous les budgets. A la journée, à la semaine, en bateau, à cheval, etc... Visiter le parc national des Galápagos est un grand moment dans une vie de voyageur...

Inutile d'envisager de découvrir les Galapagos avec votre voilier. Votre embarcation n'est juste qu'un moyen de locomotion entre le continent et ces îles. Pour les explorer, vous devrez le laisser à l'ancre et utiliser les agences sur place. Vous serez donc un touriste comme un autre, vous trouverez votre formule de découverte, ce sera un super souvenir mais qui vous coûtera cher !

Vous trouverez des informations sur les guides Lonely Planet - Equateur et Iles Galapagos et le Guide du Routard des Gualapagos.

Nous vous conseillons de consulter le site Banik, et les remercions pour leurs aides pour écrire cet article.

Extrait des règlements que le skipper du voilier doit connaître en arrivant aux Galapagos

"Les voiliers privés sont autorisés à venir ancrer dans l'une des 5 îles habitées possédant un port avec une capitainerie à la condition de ne pas avoir plus de 10 personnes à bord. Cette escale est acceptée pour que les voiliers en cours de traversée du Pacifique puissent se ravitailler en eau et en nourriture et puissent effectuer les réparations éventuelles avant de repartir pour une longue étape vers la Polynésie française qui se trouve à plus de 3.000 milles de là."

Les 5 escales possibles sont :

  • Puerto Barquerizo Moreno sur l'ile de San Cristobal
  • Puerto Ayora sur l'île de Santa Cruz
  • Puerto Villamil sur l'île de Isabella
  • Puerto Baltra sur l'île Seymour
  • Puerto Velasco Ibarra sur l'île Floreana

Ces ports n'ont de port que le nom, ce sont toutes des zones de mouillage plus ou moins abritées.

Durée des escales aux Galapagos

Aux dernières nouvelles, la réglementation vient de changer aux Galapagos, et pour faire votre entrée administrative, il faut être sur l’île principale, l’ïle de San Cristobal.

Si vous ne souhaitez pas visiter le parc National, vous êtes alors en transit et la durée de votre séjour est limitée à 72 heures.

Lors des formalités, vous pourrez préciser que vous souhaitez faire du tourisme avec les agences locales, il vous sera alors accordé 20 jours.

En cas de problème technique sur le bateau, ce délai peut même être allongé par le capitaine du port (les problèmes sur les bateaux ne sont pas si rares aux vus des conditions de mer entre Panama et les Galapagos).

Lors de votre entrée à la capitainerie, vous devrez vous acquitter d'une série de taxes : immigration, accès aux chenaux, mouillage, phares et balises, contrôles de l'environnement, sortie du territoire, etc... Le montant dépend de la taille du bateau, pour un voilier de 40 pieds cela avoisine les 140 $ US.

Chaque équipier souhaitant visiter une partie du parc national des Galapagos doit s'acquitter de 100 $ US à la chambre de tourisme des Galapagos. Celle-ci vous rappellera que les seules objets que vous pourrez garder en quittant les Galapagos seront vos photographies et ce que vous retiendrez dans votre mémoire, et que vous ne devrez rien y laisser.

Il est interdit de déplacer le voilier pour aller mouiller ailleurs que dans le port d'entrée que vous avez choisi, les garde-côtes veillent à bien surveiller et faire respecter le règlement.

Il est interdit aux voiliers privés de transporter des touristes ou d'avoir une quelconque activité lucrative avec le bateau.

Il est interdit de jeter des ordures ou de les brûler sur une plage voir même de les débarquer. Un service de ramassage ou des bennes avec tri sélectif existent dans les ports.

Le port du gilet de sauvetage est obligatoire dans l'annexe.

Le feu de mouillage doit être allumé la nuit.

Lors de votre arrivée, on vous demandera :

  • avoir un certificat de fumigation que vous aurez fait faire à votre escale précédente. Si vous ne l'avez pas, des préposés viendront à votre bord à la recherche d'insecte dans les petits coins. 10 fois ils vous demanderont si vous aviez des insectes à bord et 10 fois vous leurs répondrez. Si tout va bien ils vous fourniront un certificat de fumigation, sans vous enfumer ni vous faire payer quoi que ce soit.
  • avoir une carène propre, car aux îles Galapagos vous ne pourrez y rester que si la coque est propre. Il ne doit y avoir aucune algue ou coquillage collé sur la coque. Les Galapagos sont un « Parc naturel protégé » et il ne faut pas que les voiliers amènent de nouvelles espèces qui pourraient contaminer les espèces « endémiques » (des animaux ou des plantes qui ne vivent que sur ces îles).

Lors de votre arrivée aux Galapagos, à San Cristobal, porte d'entrée des Galapagos, vous ferez toutes les démarches pour avoir l’autorisation de rester. Cinq inspecteurs viendront à bord, pour vérifier que le bateau est conforme aux normes sanitaires des Galapagos. Un plongeur vérifiera que la coque du bateau est propre, attention qu'il n'y ait aucune algue ou coquillage, même sur l’hélice, sinon on vous demandera d’aller les nettoyer à l’extérieur du parc national, c’est à dire à 80 kilomètres de là.

Facilités et services dans les ports des Gualapagos

Puerto Ayora sur l'île de Santa Cruz :

 

Puerto Avora sur l'ile Santa Cruz, Galapagos

  • Pour rejoindre Puerto Ayora dans la baie Academy de l'île de Santa Cruz, le passage à terre entre Santa Cruz et la petite île de Cuamano est possible, mais la route logique est de rentrer par le Sud Est vers le point de route 0°45'S - 90°18'W.
  • Arrondir bien large la pointe Estrado qui est mal débordée.
  • Le mouillage de Puerto Ayora :
    • On commence par ce mouillage car c'est la plus grande ville de l'archipel et c'est ici que vous y trouverez le plus de choses : plein en eau purifiée, essence et gasoil, petit supermarché et marché de frais : fruits, légumes et viandes locaux, laverie, poste, banque, cyberbases avec Internet rapide et pas très cher, agences DHL et Fedex (pour se faire envoyer des pièces de rechanges et réparer, voilier, hôpital, club de plongée, caisson hyperbare, ...
    • Des hôtels, pensions, restaurants, et des buibuis où l'on mange correctement le midi "l'almuerzo" (soupe avec un plat et un jus de fruit) pour 3 $ US, boutiques de souvenirs,...
    • C'est ici que vous trouverez le plus d'agences pour organiser vos excursions. Des bateaux de transport public (hors excursion) font également la navette avec les îles.
    • Le marché public où vous pourrez faire le ravitaillement de produits frais avant de repartir pour une traversée de 3.000 milles vers les Marquises ou les Gambiers.
    • Les produits (viandes, oeufs, fruits et légumes) sont vendus par des éleveurs et cultivateurs locaux.

Puerto Baltra sur l'île Seymour : (accolée à Santa Cruz) :

Puerto Baltra sur l'île Seymour, Galapagos

  • Une capitainerie est habilitée à faire l'entrée.
  • Le mouillage dans la baie est peut-être le mieux abrité des ports. C'est là que viennent tous les bateaux charter (bateaux à moteur, voiliers, mini paquebots) car c'est sur cette île que se trouve l'aéroport international. C'est là aussi que se trouvent les citernes de carburants. Une barge passe de bateaux à bateaux pour faire les pleins.
  • Il n'y a rien de particulier à voir ou à acheter à Baltra. Il y a un bus qui relie Puerto Ayora (avec passage sur un bac pour le canal entre les deux îles) mais il y a une heure de route pour avoir accès aux commerces.
  • Le mouillage de Puerto Baltra :
    • On y trouve de grosses annexes pour transporter les touristes jusqu'aux bateaux charter et de grosses citernes pour remplir leurs réservoirs.

Puerto Barquerizo Moreno sur l'île de San Cristobal :

Puerto Barquerizo Moreno sur l'île de San Cristobal, Galapagos

  • En arrivant par le Nord de l'île San Cristobal, rejoindre le point de route 0°53'S - 89°37,20 W puis suivre un cap au 155° vrai pour rejoindre la zone de mouillage devant le village.
  • Les feux d'approche du port ne sont pas toujours en état de marche et comme la zone n'est pas très franche, il est déconseillé d'y rentrer de nuit.
  • C'est la capitale administrative de l'archipel. Beaucoup de navigateurs s'y arrêtent car c'est l'île la plus à L'Est, et le mouillage y est moins encombré et moins rouleur que Puerto Ayora.
  • Le mouillage à Puerto Barquerizo Moreno :
    • Ravitaillement en eau purifiée, essence et gasoil, petit supermarché et marché de frais : fruits, légumes et viandes locaux, laverie, poste, banque, cyberbases avec Internet rapide et pas très cher, hôpital, club de plongée. Hôtels, restaurants et boutiques de souvenir.

Puerto Villamil sur l'île de Isabella :

Puerto Villamil sur l'île de Isabella, Galapagos

  • Pour rejoindre le village de Villamil sur l'île Isabella : venir au point de route 1°S -90°58,60' W et faire un cap au 10° vrai jusqu'à proximité de la zone de mouillage.
  • Isabella est la plus grande île de l'archipel mais Villamil est un village.
  • Le mouillage à Puerto Villamil :
    • Les ressources sont limitées. Ravitaillement en eau purifiée, essence et gasoil. Épicerie et un peu de frais : fruits, légumes et viandes si on s'arrange avec les producteurs locaux. Laverie, poste, un poste Internet rachitique, hôpital, petits hôtels, restaurants, boutiques de souvenir...
    • Au dire des gens qui y sont allés, Isabella est l'île la plus intéressante et authentique de l'archipel, mais le mouillage n'est pas terrible et pas le plus facile d'accès.

Puerto Velasco Ibarra sur l'île Floreana :

Puerto Velasco Ibarra sur l'île Floreana, Galapagos

  • Floreana est connue comme étant la poste de l'océan Pacifique. Jusqu'à la fin du 18ème siècle, les bateaux de retour vers l'Europe et les US y prenaient le courrier qui avait été déposé dans un tonneau en bois par des marins de passage.
  • Le mouillage Puerto Velasco Ibarra :
    • Puerto Velasco Ibarra n'offre quasi aucun service particulier aux navigateurs. Il n'y a pas grand-chose non plus pour les 100 habitants qui se répartissent sur toute l'île y compris l'intérieur des terres. Le village est composé d'une église, d'une école primaire et d'une épicerie.
    • Il n'y a rien d'organisé comme excursion à part pour ceux qui aiment marcher.

Le parc National des Galapagos

A vous de choisir si vous acceptez de payer pour faire les excursions officielles 100 $ US par personne de droit d'entrée au Parc National, plus le prix de l'organisation que vous choisirez pour visiter une ou plusieurs îles.

Les sites sont protégés et il est interdit d'y aller sans un guide officiel, qui vous dira où vous avez le droit de marcher.

Les guides sont bien formés, polyglottes, passionnés par leur métier et il est donc très instructif et intéressant de les accompagner. Comptez entre 50 € et 150 € par jour par personne en fonction du service, de la durée de l'excursion, du niveau de la pension complète, du luxe du bateau si vous partez 2 jours ou 8 jours etc... Un guide ne "s'occupe" pas de plus de 12 personnes à la fois.

A noter qu'il est interdit de passer commande d'un tour en dehors d'une agence agrée ayant pignon sur rue. Pas d'arrangement avec le chauffeur de taxi ou d'éventuels racoleurs...

Inscription à la newsletter
Besoin d'un conseil, d'une information ?
Le standard est ouvert du lundi au vendredi, sauf jours fériés, de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 (heure française).
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Sécurisation bancaire
Sécurisation bancaire
Paiement sur un serveur 100% sécurisé
Choix du mode de livraison
Colissimo, TNT, en magasin