Tour du monde en voilier

Tour du monde en voilier

Retour au sommaire de nos Conseils de navigation autour du monde

 

Préocupations principales pour les navigateurs préparant une grande croisière

Vous souhaitez faire une croisière en voilier d'un an ou plus, ou un tour du monde ? Afin de préparer au mieux votre voyage, vous devez tenir compte d'un certains nombre d'éléments :

Nous vous conseillons fortement de faire l'acquisition des ouvrages suivants :

  • De Jimmy Cornell : Destinations de grande croisière ce livre constitue une véritable encyclopédie des renseignements indispensables à connaître avant d'aborder un nouveau pays. Il décrit chaque destination de croisière du monde. Couvrant 184 pays, Jimmy Cornell fournit toutes les informations dont vous avez besoin pour décider quels endroits visiter, comprendre comment y parvenir, et savoir ce à quoi il faut s'attendre sur place. Ce livre est une référence incomparable pour la croisière. Chaque destination est présentée en détails, avec des informations sures : les ports d'entrées, les formalités, visas, équipements, marinas, ...
  • De Jimmy Cornell : Voyages de grande croisière ce livre traite de tous les éléments qui assureront le succès du voyage, donnant des conseils pratiques aux futurs voyageurs pour préparer un périple à la fois sûr et agréable. Il inclut : les stratégies pour planifier les voyages dans les conditions les plus favorables, que ce soit sous les tropiques ou sous les hautes latitudes. Les cartes les plus récentes de vents et de courants pour chaque océan. Les escales de grande croisière les plus importantes. Les systèmes météo du monde. Les conseils pour planifier des voyages vers les destinations de croisière les plus attirantes. Les suggestions de voyages circulaires en Atlantique et dans les océans Pacifique et Indien. Des résumés complets de voyages autour du monde, quel que soit leur point de départ. Une vue d’ensemble de la circulation globale des bateaux de plaisance autour du monde.
  • De Jimmy Cornell : Routes de grande croisière ce livre appréhende les conséquences du changement climatique sur les routes de navigation et contient les informations essentielles sur les vents, les courants, la météo régionale et saisonnière ainsi que les périodes optimales pour chaque traversée. 1.000 routes maritimes sont étudiées et plus de 6.000 waypoints y figurent également pour aider les skippers à préparer chaque traversée. La plupart des informations contenues dans ce livre ont été rassemblées pendant les trois circumnavigations de l’auteur. C’est la parfaite référence globale pour la préparation d’un voyage n’importe où dans le monde.
  • Les guides Imray en français ou les guides Imray en anglais proposent une large collection de guides côtiers, couvrant toute la planète. La présentation claire, les multiples photos et plans détaillés vous permettront de réussir vos croisières. Pour chaque port, île ou baie, vous trouverez dans ces guides une description (situation avec way-point, dangers, feux, cartes, contacts radio, capitainerie), la cartographie, les approches (de jour, de nuit), les amarrages et les mouillages, les équipements et les services, les visites à terre, l'histoire de la région.
  • D'autres guides sont disponibles pour des navigations en France comme les Pilote Côtier mais également pour des navigations à l'étranger chez différents éditeurs.

En plus de cette documentation, une bonne préparation s'impose. Pour cela nous vous conseillons de suivre des stages : Outremer Academy, médecine de grande croisière, sécurité et survie, formation météo, formation en informatique, électronique et communication, mécanique des morteurs in-bord disesls marins et hors-bord,  électricité et énergie marine, matelotage, atelier voilerie et gréement, navigation astronomique, logiciel de navigation Adrena Ocotpus ou Maxsea Time Zero, dessalinisateur, choix et entretien, ... Pour l'ensemble de ces formations il existe Escale Formation Technique.

Vous pouvez retrouver sur l'excellent site manweodyssey.com une liste de clearance avec port d'entrée et tarifs, puis une liste des ports et marinas, bouées et réserves naturelles où il faut payer des droits. Egalement un site ultra complet à consulter pour les clearances plaisance-pratique.com.

Nous vous conseillons également le site de Jimmy cornell Moonsite, ce site enregistre tous les incidents rapportés depuis les 10 dernières années et peut être utile pour organiser des convois de bateaux pour traverser les zones dangereuses. Ce site (en anglais) est la référence pour préparer sa croisière. Vous choisissez votre pays de destination et vous trouvez de nombreuses indications : ouverture des ports ou quarantaine (pendant le confinement), météo locale, infos sur la criminalité, pavillon de courtoisie à utiliser, liste des ports dont les ports d'entrée (clearance), coordonnées des ports, indications concernant les douanes, recommandations d'amarrage, ...

Un fois en navigation, vous aurez nécéssairement des entretiens ou réparations à faire à bord, vous pouvez consulter notre note concernant la caisse à outils pour un tour du monde.

De même, qui dit navigation dit escales et baignades, vous pouvez concsulter notre note concernant les zones des attaques mortelles de requin.

Autres sites à connaitre

Peut être que pendant votre voyage vous aurez besoin d'un skipper pour des endroits difficiles ou pour convoyer votre bateau pendant que vous serez en France, pour cela Capt'n boat. Cette plateforme met en relation des skippers professionnels et des propriétaires de bateau.

Un site pratique pour préparer vos escales : Ports, Marinas, Mouillages, pratique bien qu'incomplet notamment pour la Polynésie, l'Australie et la Nouvelle Calédonie, il vous permettra de préparer vos escales et de savoir ce qui vous y attend. C'est un site collaboratif, donc ce sont les plaisanciers qui complètent des fiches des escales.

Egalement avant de partir, nous vous conseillons de consulter le site Medidistance du Docteur Vincent Delire medidistancesante@gmail.com et le site du Centre de Consultation Médicale Maritime (CCMM) du CHU de Toulouse.

Vous pouvez retrouver sur notre liste de sites amis de nombreux sites pouvant vous aider.

Tour du monde en voilier - Routes de circumnavigation

Un tour du monde à la voile se résume à une navigation qui essaye de suivre au mieux les vents dominants, et va généralement d'Est en Ouest, en passant par les alizés, l'ile de Madère, les iles des Canaries, voir même les iles du Cap Vert, les Antilles, puis le Canal de Panama, les Galapagos, les Marquises, la Polynésie Française, les Fidji, la Nouvelle Calédonie, l’Australie, ... C'est la route classique pour les navigateurs partant 3 à 5 ans. Certains navigateurs passent également à la bonne saison par les canaux de Patagonie.

Voici quelques sites de carte des vents en temps réel : Windy et Earth et de marées : dataShom.

Quelques "mangeurs d'écoutes" font ce tour du monde en 2 ans, ce qui ne laisse que peu de temps aux escales et à la découverte des terres rencontrées et de leurs habitants.

D'autres navigateurs, moins pressés, souvent de jeunes retraités, partent pour des durées indéfinies. Ils s'arrêtent pour de longues escales, pour voyager à terre et visiter, ou pour retourner en France voir leurs proches. Le bateau est alors immobilisé lorsque la saison n'est pas propice à la navigation (dépressions et tempêtes hivernales dans les latitudes moyennes ou hautes, ou périodes cycloniques sous les tropiques). Une circum-navigation incluant ces arrêts prolongés peut durer 10 ans ! De quoi découvrir le monde à son rythme... Pour vous aider nous avons écrit une note sur les zones cycloniques à éviter lors d'un tour du monde.

Pour votre croisière transatlantique en voilier comptez 20 jours minimum. Cette durée dépend bien entendu des vents et de la météo lors de votre trajet. Prenez aussi en compte les escales de quelques jours pour assurer le ravitaillement.

Si vous vous demandez, à quelle période de l’année partir, tout dépend de votre destination. Pour une transatlantique en voilier de l’Europe aux Caraïbes ou aux Amériques, il est préférable de partir à partir de novembre pour profiter de la saison des alizés. Dans le sens inverse préférez un départ avant juin pour vous assurer une transatlantique dans les meilleures conditions et ne pas tomber dans la saison des cyclones.

Un tour du monde veut dire escales et visites dans de nombreux pays, donc visas ! Nous avons fait une note concernant les visas à prévoir pour un tour du monde en voilier et une note concernant la liste des ports d'entrée.

Pendant un tour du monde, vous aurez besoin de contacter votre famille restée en métropole, mais également des shipchandlers ou autres lors de vos futures escales pour des pièces de rechange, réserver un carénage, un véhicule, un avion, un visa, ... Voici un site pratique pour calculer les décalages horaires et connaitre l'heure dans un autre pays : Décalage horaire.

Passer par le canal de Panama ou descendre en Patagonie ? Et ensuite ?

Faire le tour du monde en voilier sans franchir le Canal de Panama, consiste à passer par le Sud du continent américain, les canaux de Patagonie et le détroit de Magellan. On peut ensuite traverser à partir du Chili (ex. de Valdivia) vers Juan Fernandez, l'île de Pâques et les îles australes de la Polynésie. On arrive le plus souvent à toucher des vents portants établis vers la latitude 25 Sud, c'est à dire juste un peu au Nord de l'île de Pâques. Ou alors remonter la côte jusqu'au Pérou pour ensuite prendre une route plus classique vers les Galapagos, Marquises, Tuamotu, iles sous le vent, ...

Pour éviter la saison des cyclones sévissant sous les tropiques, de la Polynésie, à la Nouvelle Calédonie en passant par les îles Cook ou les Fidji, de nombreux voiliers descendent vers la Nouvelle Zélande. Il faut alors attendre une bonne fenêtre météo pour partir avant les cyclones, mais pas trop tôt pour ne pas avoir à subir une de ces redoutables dépressions de l'hiver australe. Une alternative est de continuer vers la Nouvelle Calédonie et de descendre sur Brisbane en Australie, une traversée beaucoup plus facile que vers la Nouvelle Zélande.

Vous naviguez ou comptez aller en Polynésie française ? Une très belle brochure des zones maritimes réglementées est consultable sur ce lien ou cet autre lien. Vous y trouverez beaucoup d'infos avec notamment les zones de mouillages à jour avec des photos satellite et marquages sans oublier l'ensemble des points GPS y compris pour les atolls des Tuamotu...

Incontournable pour la Polynésie, voici le site de l'Association des voiliers en Polynésie qui donne de très nombreuses informations : gestion des déchets, ancrage à Bora Bora et dans les lagons, gestion des marées dans les tuamotu, procédure pour le franchissement d'axe de la piste d'aviation à Tahiti, douanes, ...

La route Ouest des tour-du-mondistes continue ensuite vers le Nord de l'Australie, le détroit de Torrès, Darwin, puis l'Indonésie et sa multitude d'îles. Plutôt que de traverser l'Océan Indien immédiatement de très nombreux voiliers se dirigent vers Singapour, puis croisent dans les eaux Malaysiennes et Thailandaises (ex Langkawi et Phuket) avant de traverser vers le Sri Lanka. Suivent ensuite une succession de grandes traversées vers les Chagos ou Diego Garcia, puis Rodriges, avant de relâcher à l'île Maurice ou à la Réunion. On peut ensuite visiter le Nord de Madagascar.

Passer ou ne pas passer par le canal de Suez ?

 

Carte piraterie

 

Ces routes de grandes croisières autour du monde subissent des modifications imposées par la piraterie maritime sévissant à l'entrée du Golfe d'Aden et de la mer Rouge. De plus en plus de bateaux, à juste titre, car les pirates somaliens n'épargnent pas les voiliers, se rendent du Sud Est Asiatique à l'Afrique du Sud, via les iles Maurice et la Réunion, et doublent le cap de Bonne Espérance pour rejoindre l'Atlantique et l'Europe, ce qui rallonge considérablement le parcours.

Depuis Madagascar ils mettent le cap vers Durban à l'Est de l'Afrique du Sud. Suite à une série de navigations côtières, le passage des fameux caps des Aiguilles, le plus Sud, et de Bonne Espérance, les bateaux atteindront la ville du Cap et l'Atlantique Sud.

Pour ceux désirant quand même traverser la mer Rouge et le canal de Suez, voir notre note à ce sujet, pour terminer leur grande boucle dans les eaux chargées d'histoire de la Méditerranée, il faut bien entendu contacter les autorités maritimes surveillant le golfe d'Aden et naviguer en flottille. Certains rallyes nautiques comme le Vasco de Gamma organisent cette traversée.

Nous avons réalisé une note concernant la piraterie maritime et les zones dangereuses à éviter.

Retour vers l'Europe

Puis le retour sur l'Europe se fera alors via la Namibie, Saint-Hélène, le Brésil, l'archipel de Fernando de Noronha, éventuellement les Antilles, et ensuite les Açores, pour suivre les vents portants. D'autres préférant l'aventure remonteront les côtes Ouest de l'Afrique. Il faut alors planifier les étapes en fonction de la météo et de la situation politique des pays rencontrés, pas des plus stables !

Comment votre famille et vos amis peuvent ils suivre vos navigations ?

Beaucoup de navigateurs aiment partager leurs voyages, que ce soit pour un tour de l'Atlantique comme pour un tour du monde. Quelques exemples.

Pour cela ils crééent et animent un site internet où ils peuvent relater leur voyage, y mettre des photos, des vidéos, créer des dossiers techniques et des fiches conseils, pour le plus grand plaisir de futurs voyageurs.

Ainsi la famille, les amis, et toutes autres personnes péparant un futur voyage peuvent suivre les voyageurs, et lire leurs récits et conseils.

Le must est d'avoir sur votre site une carte qui reporte les positions du bateau pour que l'on puisse suivre votre trajet. Pour cela nous avons trouvé Trackamap et Advanced-tracking.

Suivre un bateau partout dans le monde grâce à l'AIS

L'AIS permet de suivre en temps réel les bateaux, sa portée est celle d'une VHF. Ce système de sécurité évite les collisions entre bateaux. L'AIS émet sa position, son cap et sa vitesse (ainsi que d'autres infos comme le nom du bateau, ...). Les autres bateaux reçoivent ses informations et peuvent ainsi repérer les routes de collision et éviter les accidents.

L'AIS est utilisé par de plus en plus de bateaux, plaisance comprise, mais tous ne l'utilisent pas ou le coupent parfois, donc méfiance !

Marine Traffic centralise tous les mouvements des navires et les publie en temps réel. Ainsi vous pouvez découvrir sur les cartes du monde les déplacements des navires.

Les navires en déplacement sont affichés sous forme de triangle pointant dans le sens de la marche. Les navires statiques ou ayant une vitesse inférieure à 0,5 nœud sont affichés sous forme de petits ronds. Les icônes sont colorées en fonction du type de navire (cargo, pétrolier, passagers, plaisance…). Les bateaux de plaisance sont roses.

 

Marine Trafic

 

On voit très bien sur cet exemple de carte les voiliers qui suivent la route des alizés sur l'Atlantique et sur le Pacifique.

En plaçant le curseur de la souris sur l'icône, on voit apparaître le nom du bateau, sa vitesse et son cap ; en cliquant sur l'icône, c'est sa fiche signalétique qui apparaît avec sa photo s'il elle a été renseignée.

Avec le moteur de recherche de Marine Traffic, en tapant le nom d'un bateau, on peut le repérer, c'est pratique pour suivre les copains ou la famille pendant leur navigation. Seuls les navires équipés de liaison satellite donnent leur position quand ils sont au large. Pour les autres, dès qu'ils s'approchent des côtes, grâce à des stations à terre, ils apparaissent sur l'écran de Marine Traffic.

Inscription à la newsletter
Besoin d'un conseil, d'une information ?
Le standard est ouvert du lundi au vendredi, sauf jours fériés, de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 (heure française).
00.33.(0)9.75.98.63.92 E-mail
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Sécurisation bancaire
Paiement sur un serveur 100% sécurisé
Choix du mode de livraison
Colissimo, TNT, en magasin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

OK ×